Avec le développement de l’économie et de la société, les gens accordent de plus en plus d’attention à leur apparence. C'est un bon signe pour nous, car lorsque nous répondons aux besoins fondamentaux de la vie, nous ne pouvons qu'avoir plus de temps et d'argent pour penser à l'apparence.

Aujourd'hui, j'aimerais vous présenter un accessoire de beauté spécial et populaire :les perruques .

L’origine des perruques remonte aux civilisations anciennes et leur utilisation a évolué au fil du temps.

L'Egypte ancienne :

Les perruques ont une longue histoire dans l’Égypte ancienne et étaient un accessoire courant aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Voici quelques points clés sur l’histoire des perruques dans l’Égypte ancienne :

Symbolisme et statut : Les perruques avaient une signification culturelle et symbolique. Ils étaient souvent associés à la propreté et étaient portés par des personnes de différentes classes sociales. Porter une perruque était également un symbole de richesse et de statut, car cela indiquait que la personne pouvait se permettre un tel luxe.

Hygiène et confort : Dans le climat chaud de l’Égypte ancienne, se raser la tête et porter une perruque pouvait être plus confortable et hygiénique. Cela a aidé à prévenir l’infestation de poux et a soulagé la chaleur. Les perruques étaient fabriquées à partir de divers matériaux, notamment des cheveux humains, des poils d'animaux et des fibres végétales.

Mode et style : les perruques n'étaient pas seulement fonctionnelles ; ils étaient aussi une déclaration de mode. Différents styles et longueurs de perruques étaient portés en fonction de l'occasion et du statut social. Les perruques élaborées et ornées étaient courantes parmi l’élite.

Usage cérémonial et religieux : Les perruques étaient portées lors des cérémonies et des rituels religieux. Ils jouaient un rôle dans les pratiques religieuses de l’époque et certaines coiffures ou styles de perruques étaient associés à des divinités ou à des rituels spécifiques.

Matériaux et construction : Les perruques étaient fabriquées à partir de divers matériaux, les cheveux humains étant très appréciés. Les perruques étaient souvent tissées sur un filet et certaines étaient ornées d'éléments décoratifs tels que des perles et des bijoux. La fabrication de perruques était un art artisanal et les fabricants de perruques étaient des membres appréciés de la société.

Coutumes funéraires : Des perruques étaient également placées dans les tombes dans le cadre des coutumes funéraires. La croyance était que le défunt aurait besoin de ces perruques dans l’au-delà. Certaines tombes contenaient une variété de perruques, reflétant le statut social et les préférences personnelles de l'individu.

Dans l’ensemble, les perruques de l’Égypte ancienne avaient une fonction multiforme, allant de l’aspect pratique et hygiénique au symbolisme, en passant par la mode et la signification religieuse. Ils faisaient partie intégrante de la vie quotidienne et de la culture de cette ancienne civilisation.


16e siècle :

Le XVIe siècle a vu l’utilisation généralisée des perruques en Europe et est devenue une tendance de mode importante au cours de cette période. Voici quelques points clés sur l’histoire des perruques au XVIe siècle :

Origines : L'utilisation de perruques est devenue populaire en Europe au XVIe siècle, principalement en France. Cette tendance est souvent associée au règne de la reine Elizabeth I en Angleterre et du roi Louis XIII en France. Les perruques étaient initialement portées par la noblesse et les classes supérieures.

Hygiène et poux de tête : Au XVIe siècle, les pratiques d'hygiène personnelle n'étaient pas aussi avancées qu'aujourd'hui. En conséquence, les poux de tête étaient un problème courant. Le port de perruques permettait de couvrir les cheveux naturels et de les protéger contre les infestations de poux. Cela permettait également au porteur de perruque de conserver une apparence plus propre et plus polie.

Influence de la mode de Versailles : La tendance du port de perruques a pris de l'ampleur sous le règne de Louis XIV de France. La cour de France, notamment au château de Versailles, est devenue un centre d'influence de la mode. Les perruques étaient portées aussi bien par les hommes que par les femmes, et leurs styles devenaient de plus en plus élaborés.

Matériaux et styles : Les perruques du XVIe siècle étaient fabriquées à partir de divers matériaux, notamment des cheveux humains, du crin de cheval et même de la laine. Les styles allaient de courts et bouclés à longs et fluides. Les perruques étaient souvent poudrées d’amidon ou d’autres substances pour obtenir une couleur blanche ou grise à la mode.

Statut social et déclarations de mode : Le port de perruques est devenu un symbole de statut, indiquant la richesse et le statut social. Plus la perruque est haute, plus elle est élaborée et plus la couleur est blanche, plus elle est à la mode. Il n’était pas rare que les gens portent plusieurs perruques pour différentes occasions.

Usage légal et professionnel : Dans certains pays européens, le port de perruques est devenu associé aux classes juridiques et professionnelles. Les juges, les avocats et d’autres professionnels ont commencé à porter des perruques dans le cadre de leur tenue officielle. Cette pratique s'est poursuivie jusqu'aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Déclin de la tendance des perruques : La popularité des perruques a commencé à décliner vers la fin du XVIIe siècle, mais elles ont continué à être portées par certains segments de la société. Au XVIIIe siècle, les perruques étaient devenues moins courantes à mesure que les coiffures adoptaient des formes plus naturelles et plus simples.

Le XVIe siècle a marqué une période importante dans l’histoire des perruques, leur utilisation étant devenue un élément de mode et un symbole de statut important dans la société européenne.

1 7 ème et 18 ème siècles :

Les XVIIe et XVIIIe siècles constituent une période de pointe pour la popularité et l’évolution des perruques en Europe. Les perruques sont devenues partie intégrante de la mode et ont été portées aussi bien par les hommes que par les femmes de diverses classes sociales. Voici quelques points clés sur l’histoire des perruques aux XVIIe et XVIIIe siècles :

Influence de Versailles : La cour du roi de France Louis XIV au château de Versailles a joué un rôle crucial dans la popularisation des perruques à la fin du XVIIe siècle. Le roi lui-même a commencé à porter des perruques pour couvrir sa calvitie prématurée, créant ainsi une tendance qui s'est rapidement répandue dans toute l'aristocratie française. Les perruques sont devenues un symbole de statut et de mode.

Styles élaborés : Les perruques de cette période étaient caractérisées par des styles élaborés et imposants. Plus la perruque était haute et ornée, plus elle était considérée comme à la mode. Les perruques étaient souvent poudrées d'amidon pour obtenir une couleur blanche ou grise, et elles pouvaient être ornées de rubans, de plumes et d'autres embellissements.

Statut social : Le port de perruques est devenu un signe de statut social et de privilège. Plus le rang social est élevé, plus la perruque est extravagante et complexe. Différents styles de perruques étaient associés à des classes sociales spécifiques, et les gens possédaient souvent plusieurs perruques pour différentes occasions.

Perruques poudrées (Perukes) : Les perruques poudrées, également connues sous le nom de perruques, sont devenues extrêmement populaires au XVIIIe siècle. Le processus de poudrage impliquait l’utilisation d’amidon ou d’autres substances pour obtenir une couleur blanche ou grise distinctive. Cette mode s'est étendue au-delà de la France et s'est répandue dans d'autres cours européennes et parmi les classes supérieures.

Perruques juridiques et professionnelles : Les perruques sont devenues un élément essentiel de la tenue formelle des personnalités juridiques et professionnelles. Les juges, avocats et autres professionnels ont adopté l’utilisation de perruques dans les salles d’audience et dans les lieux officiels. La tradition des perruques légales s'est poursuivie jusqu'au XIXe siècle.

Perruques pour hommes : Les perruques pour hommes de cette période étaient particulièrement remarquables par leur longueur et leur volume. Les perruques avaient souvent de longues boucles ou vagues, et certaines étaient attachées en queue de cheval ou en queue de cheval. La mode des perruques pour hommes variait d'un pays à l'autre.

Perruques pour femmes : Les perruques pour femmes étaient également à la mode et diversifiées. Ils peuvent aller de styles larges et bouclés à des styles plus sobres et élégants. Les perruques faisaient souvent partie de la tenue formelle des femmes et étaient portées pour des occasions spéciales.

Déclin de la tendance des perruques : Vers la fin du XVIIIe siècle, la popularité des perruques a commencé à décliner. L’évolution des tendances de la mode et des changements culturels a conduit à une préférence pour des coiffures plus naturelles. La Révolution française marque un tournant important, car les perruques sont associées à l'aristocratie et rejetées par les partisans de l'égalité.

Les XVIIe et XVIIIe siècles furent un âge d’or pour les perruques en Europe, ces postiches élaborées devenant un aspect intégral de la mode, de l’identité sociale et même des tenues professionnelles.

20ième siècle :

Le XXe siècle a été témoin d’importants changements dans les tendances de la mode et de la coiffure, et l’utilisation des perruques a subi diverses transformations au cours de cette période. Voici quelques points clés sur l’histoire des perruques au 20ème siècle :

Début du 20e siècle : Au début du siècle, les perruques étaient encore portées par certains individus pour des occasions formelles, notamment dans la haute société. Cependant, les coiffures naturelles ont commencé à devenir plus populaires et l’utilisation des perruques a diminué par rapport aux siècles précédents.

Film et divertissement : Les perruques ont continué à être largement utilisées dans l’industrie du cinéma et du divertissement. Les acteurs et actrices portaient souvent des perruques pour obtenir un look de personnage spécifique ou pour s'adapter à des rôles changeants. Les perruques constituaient un moyen polyvalent et pratique de créer diverses coiffures à des fins cinématographiques.

Mouvements culturels : Le milieu du XXe siècle a vu la montée de divers mouvements culturels, notamment la contre-culture des années 1960 et 1970. Les cheveux naturels et non coiffés sont devenus un symbole de rébellion et d’individualisme au cours de cette période, entraînant une diminution de la popularité des perruques.

Le renouveau des perruques dans les années 1980 : Dans les années 1980, on assiste à un regain d’intérêt pour les perruques. Cette époque voit le retour à une mode plus glamour et stylisée, et les perruques redeviennent un accessoire populaire. Les coiffures volumineuses et audacieuses étaient à la mode et les perruques permettaient aux gens d’expérimenter différents looks.

Usage médical et cosmétique : Les perruques ont également joué un rôle crucial dans les domaines médical et cosmétique au cours du 20e siècle. Les personnes souffrant de perte de cheveux en raison de problèmes médicaux ou de traitements tels que la chimiothérapie se sont tournées vers les perruques comme solution. Les perruques offraient un moyen pratique et esthétique de faire face à la chute des cheveux.

Mode et culture pop : les perruques font toujours partie de la mode et de la culture pop, les célébrités et les artistes les utilisant souvent pour changer d'apparence lors de spectacles ou d'apparitions publiques. La polyvalence des perruques permettait des transformations rapides et la possibilité d’adopter différents styles.

Avancées technologiques : Les progrès de la technologie de fabrication de perruques ont amélioré la qualité et le réalisme des perruques. Les fibres synthétiques ont été développées pour imiter plus efficacement les cheveux naturels, et les techniques de construction de perruques ont évolué pour créer des options plus confortables et plus réalistes.

Diversité des styles : Le 20e siècle a vu une grande variété de styles de perruques, allant de courtes et pratiques à longues et glamour. Les perruques sont devenues accessibles à un plus grand nombre de personnes, avec des options disponibles pour différentes préférences et occasions.

Dans l’ensemble, l’histoire des perruques au XXe siècle reflète l’évolution des attitudes culturelles à l’égard de la coiffure, de la mode et de l’expression individuelle. Depuis le déclin des styles élaborés au début des années 1900 jusqu’au regain d’intérêt dans les années 1980, les perruques ont continué à jouer un rôle aussi bien dans la vie quotidienne que dans le monde du divertissement.

En résumé, l’histoire des perruques a subi d’importants changements et adaptations au fil des siècles, reflétant l’évolution de la mode, des attitudes culturelles et des normes sociétales. Tout au long de l’histoire, les perruques ont été polyvalentes, servant de symboles de statut, d’accessoires de mode, de solutions pratiques contre la perte de cheveux et d’outils d’expression personnelle. Leur évolution reflète des changements culturels et sociétaux plus larges, ce qui en fait un aspect fascinant de l’histoire de la mode et de la coiffure.

17 janvier, 2024 — Tina Song

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés